Création de l’Institut des Arts inclusifs de l’Adapei var-méditerranée

Animés par un socle de valeurs communes et la même détermination pour construire une société solidaire et inclusive, l’association Au Nom de la Danse fusionne avec l’Adapei var-méditerranée le 1er janvier 2021. Par ce rapprochement, l’Adapei donne une nouvelle dimension à son action militante, en faisant de l’art et de la culture un vecteur et un levier d’inclusion. Ce rapprochement va donner naissance à l’Institut des arts inclusifs, dont la vocation est d’ouvrir l’accès à la culture pour tous.

Rapprochement entre l’Adapei et Au nom de la danse

L’association Adapei var-méditerranée.  Par son engagement et son action, l’Adapei a montré combien elle était attachée au concept d’inclusion qui met en lumière le plein accès au droit de toutes les personnes dans la société, quelles que soient leurs différences et leurs singularités. Elle développe de nouvelles formes d’activités visant à élargir leur implication sociale et à répondre aux besoins de chacun.

L’association Au Nom de la Danse. Depuis 2003, l’association Au Nom de la Danse défend l’inclusion culturelle des personnes vivant avec et sans handicap à travers différents projets artistiques. L’association propose des cours de danse adaptés et inclusifs, des stages, des ateliers de créations, des spectacles. Grâce à son expertise et expérience de 20 ans, l’association s’est dotée d’un pôle de formation labellisé permettant d’accompagner au mieux les professionnels du secteur culturel dans la mise en place et la conduite de projets artistiques inclusifs et adaptés. Forte d’une dimension européenne et internationale, l’association souhaite que la culture ne cesse de continuer son développement envers l’accueil des personnes en situation de handicap ou fragilisées.

Création de l’Institut des Arts Inclusifs

Un rapprochement porteur de sens. Les personnes vivant avec un handicap ou en fragilité sociale veulent agir en tant que citoyen et être acteurs de la culture, à part entière.  La création de l’Institut des Arts Inclusifs (L’InAIs) vient répondre à cette exigence démocratique, avec la volonté de donner accès à l’art et à la culture pour tous et ainsi de gommer les différences et de permettre à chacun de s’exprimer librement. Structuré en 4 secteurs : Arts, Formation, Evénementiel et Recherche, l’Institut des Arts Inclusifs aura pour vocation de créer, réaliser et soutenir des projets artistiques dans 5 disciplines : théâtre, cinéma, arts visuels, danse et musique.

Dans la continuité des programmes de formation proposés par Au Nom de la Danse, l’Institut souhaite développer une offre de formation innovante et adaptée en direction :

  • Des professionnels de la culture, en les sensibilisant à prendre en compte les personnes vulnérables, en leur donnant des outils pédagogiques pour les intégrer dans leur pratique artistique et imaginer des projets pertinents et accessibles.
  • En direction des professionnels dans les établissements du secteur médico-social et/ou des bénévoles, pour prendre en compte les attentes des publics et développer des contenus et supports pédagogiques artistiques
  • En direction de personnes ayant un projet professionnel en lien avec la culture, pour faciliter leur professionnalisation et leur accès aux métiers de la culture.

Enfin, l’Institut souhaite développer des partenariats avec des centres de recherche et participer en tant que site ressources à des études pour objectif de légitimer les apports de la culture et de l’art auprès de publics vulnérables.

# La culture pour tous, une exigence démocratique

Pour les publics bénéficiaires, un vecteur d’émancipation et d’autonomie

La pratique de l’art permet de s’exprimer, de se découvrir et de se dépasser, de prendre du recul. En s’exposant au regard de l’autre, les personnes fragiles prennent de l’assurance et communiquent mieux. Cela exige de la régularité et un engagement personnel, sources de stimulations cognitives et motrices, et qui conduisent au mieux-être. Dans la continuité de l’action d’Au nom de la danse, l’Institut des arts inclusifs va développer des projets artistiques pour tous publics.

Pour les établissements de l’Adapei, une ouverture au monde de la culture

Les établissements de l’Adapei accompagnent tous types de fragiles dans leur projet de vie, en adaptant les dispositifs à la situation de chacun. Ce rapprochement offre la formidable opportunité de développer des activités nouvelles, de mettre en place des projets artistiques et inclusifs favorisant la mixité des publics et encourageant le vivre-ensemble. Nos établissements vont devenir des lieux d’apprentissage de l’art, ouverts sur les institutions culturelles et espaces ressources pour la cité. L’objectif de ce rapprochement est d’impulser la mise en place de pôles artistiques au sein des établissements de l’Adapei, en développant de nouvelles compétences au sein des équipes grâce à la formation et un suivi des projets artistiques qui seront mis en place.

Pour la cité, un autre regard sur la différence

L’Institut des arts inclusifs aura pour mission de monter des partenariats avec les établissements culturels, les invitant à s’ouvrir elles aussi à la différence et à la diversité. La co-construction de projets artistiques avec le monde de la culture va permettre de créer des liens sociaux en permettant à des publics d’univers différents de se côtoyer et de reconnaître la place des personnes fragiles. Grâce au développement d’évènements d’envergure avec des partenaires européens et internationaux, l’action de l’Institut va bénéficier d’un rayonnement médiatique et donnera de la visibilité à toute la politique inclusive de l’Adapei.

Contacts :

Cécile MARTINEZ, directrice & Cyrielle Besson, chargée de développement I 06.07.89.47.26