Pass sanitaire

Depuis le 21 juillet 2021, le pass sanitaire est obligatoire pour les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes (salles de spectacle, les parcs d’attractions, les salles de concert, les festivals, les salles de sport, les cinémas…). 

Depuis le 9 août, il est également obligatoire dans les cafés, restaurants, établissements de santé, établissements sociaux et médico-sociaux, pour les voyages en avion, train et car pour les trajets de longue distance ainsi que dans certains centres commerciaux, selon décision du Préfet.

Pour tenir compte de la spécificité de certaines catégories de personnes, l’obligation du pass sanitaire est repoussée :
• au 30 août pour les prestataires ponctuels intervenant dans les établissements cités ci-dessus lorsque la gravité des risques de contamination en lien avec l’exercice des activités qui y sont pratiquées justifie le pass sanitaire
• au 30 septembre pour les jeunes de 12 à 17 ans.

Visites en établissement

Les visiteurs et accompagnants majeurs sont soumis au contrôle du pass sanitaire depuis le 9 août.
Les visiteurs mineurs de plus de 12 ans, ont jusqu’au 30 septembre pour présenter un pass sanitaire valide.

Pass sanitaire, comment ça marche ?

Le pass sanitaire, c’est la présentation de l’un des 3 documents suivants :

• Un certificat de vaccination complet (toutes les doses nécessaires) datant de plus d’une semaine pour les vaccins Pfiezer ; Moderna ; AstraZenecca (plus de 28 jours pour les vaccins monodose : Jansenn ; Johnson et Johnson)
• Un certificat de test RT-PCR ou antigénique ou d’un autotest, pratiqué par un professionnel habilité, négatif de moins de 72h
• Le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif à la Covid-19 datant d’au moins 11 jours, et de moins de 6 mois

Le pass sanitaire est disponible en format papier et numérique (application TousAntiCovid).

Obligation vaccinale

Dans le cadre de loi relative à la gestion de la crise sanitaire du 5 août 2021, les professionnels du secteur médico-social et social doivent justifier, depuis le 7 août, de leur situation au regard de la vaccination contre la Covid–19. L’employeur aura la responsabilité de vérifier le respect de ces obligations.

Depuis le 7 août, tout professionnel exerçant son activité dans l’un de nos établissements et services, doit justifier pour accéder à ceux-ci d’un certificat de statut vaccinal (administration de toutes les doses requises).

Par dérogation et jusqu’au 14 septembre, il devra présenter :
• soit un schéma vaccinal initié accompagné d’un certificat de test RT-PCR/ antigénique/ autotest réalisé par un professionnel habilité, négatif à la Covid-19 de moins de 72h,
• soit un certificat de rétablissement valide, 
• soit un certificat de contre-indication médicale reconnue à la vaccination.
• soit un certificat de test RT-PCR/ antigénique/ autotest réalisé par un professionnel habilité, négatif à la Covid-19 de moins de 72h,

A compter du 15 septembre, tout professionnel travaillant dans notre association, sera dans l’obligation d’avoir, à minima, initié son schéma vaccinal (1re injection) et devra réaliser en complément un test RT-PCR/ antigénique/ autotest réalisé par un professionnel habilité. 
Un certificat de rétablissement valide ou un certificat de contre-indication médicale reconnue à la vaccination pourra être présenté.

Le 15 octobre, tout professionnel devra disposer d’un schéma vaccinal complet.
Un certificat de rétablissement valide ou un certificat de contre-indication médicale reconnue à la vaccination pourra être présenté.

Le Docteur Patrick Collignon, médecin généticien intervenant dans les établissements de l’Adapei, répond aux principales questions sur le vaccin anti covid.

00:00 Générique
00:10 Qu’est-ce qu’un vaccin?
00:33 Le vaccin à ARN Messager, c’est quoi ?
01:27 Et le risque génétique ?
02:05 Est-ce qu’on manque de recul ?
03:32 Y a-t-il des contre-indications pour les personnes fragiles ?
04:32 Je suis jeune, en bonne santé, pourquoi me faire vacciner ?

FAQ