Voeux 2018

Les établissements de l’Entraide Protestante de Toulon rattachés à l’Adapei

La présentation des vœux de l’Adapei var-méditerranée s’est tenue jeudi 18 janvier à l’EHPAD La Marquisanne à Toulon, à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire au cours de laquelle les adhérents ont été invités à approuver le rattachement des deux EHPAD et du foyer des jeunes travailleurs, gérés jusqu’ici par l’Entraide protestante de Toulon, à l’Adapei var-méditerranée.

Carole Verdet a chaleureusement remercié le président et les administrateurs de l’Entraide Protestante de Toulon, pour leur implication dans la construction de ce rapprochement :  » A une époque où l’on prône de plus en plus l’inclusion sociale et professionnelle, il est intéressant de constater, au travers de notre diversification d’activités, que les processus d’accompagnement sont proches : mettre ainsi en lien différents publics, différentes activités et pratiques professionnelles, nous amène à rompre avec la segmentation historique de nos prises en charge et à évoluer vers une démarche de société inclusive. Cela illustre bien notre rôle clé en tant qu’acteur de l’économie solidaire. »

Présente pour l’occasion, Geneviève Lévy, conseillère municipale de la Mairie de Toulon et représentant le Sénateur-Maire Hubert Falco, a exprimé sa satisfaction à partager ce moment important dans la vie des deux associations et sa confiance pour l’avenir des établissements.

Photo EP Adapei
Françoise Pouget et Alain Besançon, administrateurs de l’Entraide protestante de Toulon, Carole Verdet et Patrick Debieuvre, présidente et directeur général de l’Adapei.

La concrétisation de ce rapprochement entre l’Entraide Protestante et l’Adapei var-méditerranée et l’intégration des 3 établissements est un projet passionnant, qui va permettre à l’Adapei de jouer un rôle de plus dans l’action économique et solidaire, que ce soit sur la question de l’avancée en âge ou sur le volet insertion sociale, avec le Foyer de Jeunes Travailleurs et les liens qui pourront se développer au bénéfice des travailleurs en ESAT.

L’union des deux associations doit nous permettre de continuer d’inventer et proposer de nouvelles réponses correspondant aux attentes des personnes handicapées, et plus largement de toutes les personnes dites vulnérables.