IMG_1903

ESAT les Palmiers

Capacité d’accueil

L’ESAT les Palmiers accueille 163 travailleurs. Les personnes accueillies sont des adultes bénéficiant d’une reconnaissance de travailleur handicapé orientés en ESAT, avec éventuellement une mention d’hébergement (délivrée par la CDAPH).

Elles sont issues principalement d’IME/IMPRO, plus rarement de foyers occupationnels ou encore d’autres ESAT. Certaines personnes peuvent être orientées par les missions locales. Il arrive également que les demandeurs d’une admission soient en situation de maintien au domicile parental sans prise en charge.

Les personnes accueillies présentent majoritairement une déficience intellectuelle (retard mental léger, moyen ou profond), des troubles du psychisme. Nous accueillons aussi, moins fréquemment, des personnes présentant des troubles de la parole et du langage, des déficiences auditives, des déficiences motrices, des déficiences métaboliques et enfin quelques pluri handicaps.

Le projet d’établissement

Les axes forts du projet d’établissement sont les suivants:

Optimiser la valorisation et le développement des compétences des travailleurs

  • Mettre en place, après évaluation par l’AFPA des capacités et aptitudes professionnelles du travailleur handicapé, un accompagnement adapté permettant d’aboutir soit à un parcours VAE, soit à un parcours formation, soit à un parcours qui reconnait les premières compétences acquises.
  • Obtenir une ou plusieurs compétences constitutives d’un titre professionnel ou la totalité du titre.
  • Faire intégrer l’ensemble des activités de l’ESAT à ce dispositif, favorisant ainsi la professionnalisation et donc les chances d’insertion en milieu ordinaire de chacun des travailleurs.

Adapter les affectations et les parcours aux besoins et attentes des personnes accueillies

  • Veiller à l’adéquation de l’évolution de la personne à son affectation (aménagement de poste, changement d’équipe, passage à temps partiel) mais également de l’évolution de la personne à son parcours en facilitant les passerelles inter-établissements (ESAT/FO, FO/ESAT, IME/ESAT) afin de préparer en douceur un démarrage ou une cessation progressive d’activité.
  • Utiliser le schéma d’organisation par territoire pour déployer ce dispositif qui va fluidifier le parcours des personnes accueillies.

Individualiser la prestation vis-à-vis du client donneur d’ouvrage

  • Composer les équipes de travail en fonction de la tâche à réaliser et ainsi de planifier l’organisation du travail de manière plus efficiente (croisement compétences acquises par les intervenants/compétences requises pour telle activité). Mieux adapter La prestation économique effectuée par l’ESAT aux attentes du client donneur d’ouvrage.
  • Valoriser le travailleur par cette gestion des compétences et cette organisation, favoriser sa position d’acteur économique tout en renforçant la crédibilité et la fiabilité technique de l’ESAT.
  • Utiliser les outils d’évaluation des compétences professionnelles et sociales pour déterminer l’équipe d’intervention.

Poursuivre et développer les partenariats avec le secteur psychiatrique

  • Développer le partenariat formalisé avec le secteur psychiatrique (CMP de l’hôpital de Pierrefeu, clinique de réadaptation sociale « le val du Fenouillet ») :
  • Mettre en place une collaboration concrète entre les institutions respectives afin de :
  • Mieux positionner le mode d’intervention et élaborer des modalités de prise en charge plus distanciées, globales et partagées.
  • Prévenir et dépister les situations à risque, suivre les traitements
  • Répondre, en collaboration avec les psychologues de l’établissement aux situations d’urgence
  • Mettre en place avec réactivité la prise en charge adaptée aux souffrances de la personne concernée (hospitalisation, suivi) et soutenir et rassurer les familles et le personnel d’encadrement de l’ESAT.

Un savoir-faire

Des moyens humains, techniques et logistiques

203 employés : personnes en situation de handicap, encadrants, techniciens. Parc machines, parc véhicules, parc informatique.

Des locaux et des terrains

5330 m² de terrain, 2165 m² de bâtiments ateliers entrepôts, 2500 m²  de serres (maraîchage biologique).

Services et prestations

Procédure d’admission

Le déroulement séquentiel de l’admission est le suivant :

L’assistante sociale réceptionne les candidatures (accompagnées de la notification MDPH d’orientation ESAT) qui peuvent émaner soit de la personne elle-même ou de son représentant légal, soit d’un établissement (dans ce dernier cas la notification n’est pas encore exigée).

Un dossier nommé « complément d’informations » comportant des éléments sur le parcours de vie administratif, social et médical du futur stagiaire lui est alors transmis pour renseignements.

Dès réception, un rendez-vous est organisé entre l’assistante sociale, le psychologue de l’ESAT et le stagiaire, accompagné par l’éducateur référent et/ou l’assistante sociale de son établissement d’origine et éventuellement le représentant légal.

Cet entretien permet de visiter l’établissement, de présenter les différentes activités qui y sont proposées, et d’évaluer la pertinence de la candidature.

Le dossier est ensuite présenté au directeur de l’ESAT pour validation de la demande. Si tel est le cas, un stage de 3 semaines est alors planifié par l’assistante sociale.

Des conventions de stage sont établies si le stagiaire provient d’un IME ou d’un autre établissement médico-social.

A l’issue du stage, la réunion de bilan permet à l’équipe pluridisciplinaire d’émettre un avis sur la pertinence de l’admission, qui est soumis à la Direction pour validation. Dans ce dernier cas, le stagiaires est inscrit sur la liste d’attente ou intègre directement l’établissement si une place est disponible.

Un bilan de stage est alors envoyé à la structure d’origine, au stagiaire lui-même ou à sa famille.