VLUU L310 W  / Samsung L310 W

Le foyer d’hébergement Azur

Capacité d’accueil

Dans un parc paysagé de 3700 m2, le foyer Azur accueille 40 résidents dans trois bâtiments : les Glycines, les Mûriers, les Lauriers.

Au foyer, les personnes accueillies sont des adultes porteurs d’une déficience légère à moyenne, bénéficiant d’une autonomie relative leur permettant d’avoir accès au milieu du travail protégé.

Le foyer accueille 40 résidents.

Le projet d’établissement

La vocation du foyer Azur est de développer au maximum le niveau d’autonomie des personnes accueillies.  L’objectif est de permettre une socialisation et de favoriser un accompagnement vers l’intégration sociale, tout en mettant en priorité bien-être, respect et valorisation des personnes.

Un dispositif d’accompagnement diversifié personnalisé et évolutif permet d’adapter les prestations aux besoins repérés.

Ce dispositif créé pour l’usager a pour but :

  • d’ajuster les pratiques en fonction des observations
  • de retirer des axes de progrès de l’analyse des évaluations
  • de vérifier régulièrement le niveau de satisfaction

Dans le droit fil de la loi 2002-2, l’établissement se place dans une logique de prestations de services dues à l’usager qui, dès lors, se trouve au centre d’un dispositif qui a pour finalité la réalisation de son projet d’accompagnement.

L’accompagnement

Les axes d’accompagnement sont l’’autonomie résidentielle, l’accompagnement à la santé, l’accompagnement à la socialisation, aux vacances, le travail sur l’autonomie de déplacement et la construction d’une relation équilibrée avec l’ESAT.

Les activités

La prestation hôtelière s’établit dans un site composé de 3 bâtiments, les chambres sont majoritairement individuelles et la restauration est confectionnée sur place. Des activités d’animation sont également proposées aux résidents : sorties culturelles, activités d’extérieur, activités d’expression artistiques et manuelles.

Procédure d’admission

Un dossier est établi avec l’assistante sociale, les personnes éligibles bénéficient d’une orientation de la CDAPH et travaillent en milieu protégé. A terme, des stages de contact pourront être proposés pour évaluer les besoins d’accompagnement et s’essayer à la vie en collectivité.